Ouvrir un compte
 
Contact
 
Simulateurs
 
Urgence
Image de couverture
La BRED vous guide

Acheter un bien immobilier

illu-guide-guillemetG.png Qu’il s’agisse ou non du premier, un achat immobilier est souvent un projet important dans une vie. Vous rêvez de devenir propriétaire de votre toit ? Ou vous souhaitez préparer l’avenir en investissant dans l’immobilier locatif ? Découvrez ce guide consacré à l’acquisition immobilière. Nous vous donnons des informations pour vous aider à mener votre projet sur la voie de la réussite. illu-guide-guillemetD.png

 

Votre projet immobilier

Dans un premier temps, déterminez votre projet immobilier.

Souhaitez-vous acheter :

  • une maison individuelle ou un appartement, un garage, un local commercial, etc. ;
  • un bien immobilier ancien ou neuf ;
  • un logement avec ou sans travaux à prévoir sur le court et moyen terme ?

Ce bien est-il destiné à un usage :

  • à titre de résidence principale ;
  • locatif pour un investissement ?

Enfin, définissez aussi votre budget en prenant en compte :

  • votre apport personnel (vos économies, votre épargne [lien page Livret et Compte Epargne], un héritage, etc.) : on estime qu’un apport doit couvrir au minimum les garanties servant à couvrir le prêt, ainsi que les frais de dossier et de notaire ;
  • vos revenus : salaires, pensions, loyers, etc. ;
  • vos dépenses : impôts, charges, etc.

En fonction de la nature de votre projet, nous pourrons vous apporter des solutions de financement sur mesure.

Comment financer votre projet immobilier ?

L’achat d’une maison ou d’un appartement, que ce soit pour y vivre ou pour le louer, requiert généralement l’aide d’une banque. Pour vous aider à concrétiser votre rêve, la BRED vous propose un prêt immobilier adapté à vos besoins et à votre situation.*

Simuler un prêt immobilier

Votre capacité d’emprunt

Avant de trouver une solution de financement, calculez votre capacité d’emprunt. Cela revient à définir quelle somme vous pouvez rembourser chaque mois tout en conservant un « reste à vivre » suffisant. Si vous louez actuellement votre logement, votre loyer peut vous servir de base pour estimer la somme que vous êtes en mesure de rembourser mensuellement. Généralement, on admet qu’une mensualité ne doit pas dépasser le tiers de vos revenus nets.

Les prêts immobiliers

L’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de 10 jours avant d’accepter l’offre de crédit. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit rembourser les sommes versées.

Deux types de prêts peuvent vous être accordés.

Les prêts immobiliers vous engagent à rembourser des mensualités sur une durée déterminée. Vous remboursez à un taux fixe ou révisable le capital emprunté, ainsi que les intérêts et, éventuellement, l’assurance emprunteur. Le montant des mensualités peut être fixe : vous remboursez chaque mois la même somme.

Si vous optez pour un prêt modulable, les échéances varient à la hausse ou à la baisse en fonction de vos changements de situation.

Il existe aussi des prêts règlementés : leur fonctionnement est encadré par l’Etat. Ces prêts sont souvent accordés sous condition de ressource, en fonction du bien que vous achetez et de l’usage que vous lui réservez. Les principaux prêts réglementés sont :

  • Le prêt à taux zéro (PTZ) ;
  • le Prêt Epargne Logement (PEL/CEL) ;
  • les prêts de la ville de Paris.

Ces aides pour l’accession à la propriété évoluent régulièrement. Parlez de votre situation avec votre conseiller BRED. Il saura quel type de financements est le plus approprié pour la réussite de votre projet.

Louez pour rembourser votre prêt

Un investissement locatif est également un moyen de financer un achat immobilier. Les loyers serviront à rembourser l’emprunt, puis ils deviendront un complément de ressources si vous décidez de laisser en location votre logement. Un investissement locatif peut vous donner droit, sous certaines conditions, à un crédit d’impôt. Les dispositifs de défiscalisation immobilière sont nombreux, parfois complexes, et leur fonctionnement change régulièrement.

Actuellement, vous avez la possibilité d’investir en :

  • Loi Pinel (ex. loi Duflot) ;
  • LMNP (Location Meublée Non Professionnelle) ;
  • loi Censi-Bouvard.

Pour réussir votre investissement, vous devez calculer le rendement locatif de votre bien et le comparer aux mensualités de votre crédit et au montant des charges qui vous incombent. Il est aussi nécessaire d’investir dans un logement que vous êtes certain de louer, un studio dans un quartier étudiant par exemple.

Acheter à plusieurs un bien immobilier

Différentes solutions juridiques vous permettent d’acheter un à plusieurs appartements, une maison ou tout autre type de biens immobiliers.

Avec l’indivision, vous achetez à deux, voir avec d’autres acquéreurs, et chacun est propriétaire du bien à hauteur de sa contribution financière.

Avec la SCI (Société civile immobilière), les associés détiennent autant de parts qu’ils en ont achetées ; la SCI est propriétaire du bien.

La BRED vous accompagne dans vos projets

Contacter un conseiller

Les taux

Le taux d’intérêt fixe la rémunération du capital prêté. Il est exprimé en pourcentage du montant du prêt. Il dépend de différents critères : la durée du prêt, le montant de votre apport, de vos revenus, la présence ou non d’autres crédits, etc.

Le taux peut être :

  • Fixes : dans ce cas, pas de surprise, le taux reste le même sur toute la durée du prêt ;
  • révisables : il augmente ou baisse selon un indice de référence, ce qui peut représenter un risque en cas de hausse des taux où les mensualités seront plus élevées.

Pour comparer les offres de prêts que différentes banques peuvent vous avoir adressées, étudiez :

  • le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) : il englobe l’ensemble des frais liés à l’obtention de votre prêt et, par conséquent, il vous permet d’en connaître le coût total ;
  • le Taux Annuel Effectif d’Assurance (TAEA) : il vous renseigne sur la part que représente l’assurance dans le coût total du crédit ;
  • le taux débiteur : c’est le taux de base, sans les coûts (par exemple les frais de dossier, les garanties et, le cas échéant, l’assurance-emprunteur).

Les assurances et les garanties

Assurances et garanties servent à sécuriser votre prêt immobilier, ce qui est indispensable pour que vous et vos proches soyez protégés tout au long de sa durée.

L’assurance-emprunteur garantit le remboursement des mensualités en cas de :

  • décès ;
  • perte totale et irréversible d’autonomie ;
  • invalidité ;
  • incapacité de travail.

Les garanties ont vocation à rembourser la banque si vous-même êtes défaillant dans le remboursement du prêt. Il peut s’agir :

  • d'une hypothèque ;
  • d'une perte totale et irréversible d’autonomie
  • d'un privilège de prêteur de denier ;
  • d'un cautionnement solidaire.

* Sous réserve d’acceptation de votre dossier.

Consulter le détail de l'assurance emprunteur
Février 2019