Prendre rendez-vous
Contact
Urgence
Prendre rendez-vous
Contact
Urgence

1. Je réfléchis à mes besoins et à mes objectifs

Je veux profiter de mon patrimoine au présent

Organiser votre patrimoine, c’est d’abord le mettre au service de votre confort de vie quotidien, de votre sécurité financière, pour vous et votre famille. Les éléments de base de votre patrimoine sont alors :

  1. votre logement que vous avez sans doute acheté, puis éventuellement agrandi ou rénové ;

  2. votre patrimoine professionnel : tous les biens nécessaires à votre activité et les droits associés (parts, actions…) ;

  3. votre épargne de précaution, pour pouvoir couvrir les imprévus du quotidien.

Organiser, c’est aussi protéger

Dès le début de votre vie professionnelle et familiale, veillez à bien protéger tous les éléments de votre patrimoine avec des solutions d’assurances adaptées. N’hésitez pas à rencontrer votre conseiller BRED pour en parler.

Je veux que mon patrimoine serve mes projets

Même si les besoins du présent sont prioritaires, vous devez toujours – surtout en tant que professionnel – avoir une vision à long terme. Il s’agit d’imaginer comment vous pouvez agir sur votre patrimoine dans la durée, pour :

  1. garantir votre niveau de vie en cas de coup dur ;

  2. le développer (ex. par des revenus issus de placements, par l’achat d’une résidence secondaire…) ;

  3. préparer votre retraite ;

  4. favoriser sa transmission aux meilleures conditions.

2. Je diversifie mon patrimoine privé

Je veille à équilibrer mon immobilier et mes actifs financiers

Par « immobilier » on entend :

  1. votre logement acquis ;

  2. vos investissements dans la pierre, destinés à vous procurer des revenus : investissement locatif, parts de SCPI.

Selon la plupart des spécialistes :

  1. la part de l’immobilier global dans votre patrimoine doit être comprise entre 50% et 60% maximum ;

  2. le reste de votre patrimoine doit être constitué d’actifs financiers (mobiliers) : épargne, placements.

Je ventile mon épargne et mes placements

Si vos revenus le permettent, vous avez intérêt à diversifier vos actifs financiers, entre :

  1. l’épargne de précaution, c’est-à-dire un montant minimal de liquidités. Ce sont les sommes immédiatement mobilisables en cas de coup dur, de dépense urgente (compte courant, livrets d’épargne…) ;

  2. l’épargne logement, par exemple un Plan Epargne Logement sur lequel votre argent est bloqué 4 ans, en vue d’obtenir un prêt immobilier à taux avantageux ;

  3. les placements financiers, des plus sécuritaires aux plus dynamiques : OPCVM, actions, obligations.

Quelle part de liquidités dans votre patrimoine ?

Selon les estimations, entre 3 et 6 mois de revenus. Mais tout dépend de vos besoins. Par exemple, si vous utilisez votre voiture pour travailler :

  • vous voulez, si elle casse, pouvoir en racheter une sans recourir au crédit ;
  • vous gardez disponible la somme correspondant à sa valeur de remplacement.

3. J’investis en fonction de mon profil

Je veux un maximum de sécurité

Vous avez un profil d’investisseur prudent si vous voulez :

  1. prendre le moins de risques possible dans vos placements ;

  2. préserver intégralement votre capital.

Vous investirez dans ce cas sur des supports sécurisés dans la durée, en contrepartie d’un rendement faible.

Je privilégie l’équilibre

Vous voulez profiter du dynamisme des marchés financiers. Pour cela, vous êtes prêt à accepter une part de risque, c’est-à-dire des moins-values. A condition :

  1. qu’elles soient limitées à court terme ;

  2. et que votre placement puisse enregistrer des plus-values à moyen et long termes.

Cette logique de risque maîtrisé vous oriente vers des placements dont l’horizon se situe entre 2 et 5 ans.

Je recherche le dynamisme

Vous êtes prêt à prendre des risques élevés :

  1. en investissant sur le marché des actions pour profiter des plus fortes opportunités ;

  2. sur un horizon de placement à moyen/long terme (3 ans et au-delà).

Quel est votre profil d’investisseur ?

La réponse à cette question dépend de plusieurs informations :

  • votre niveau d’expertise en matière financière ;
  • la composition de votre patrimoine ;
  • la durée de placement et le rendement envisagés ;
  • votre plus ou moins grande acceptation du risque de perte financière.

N’hésitez pas à rencontrer votre conseiller BRED pour définir précisément votre profil et trouver les solutions d’investissement les mieux adaptées.

4. J’investis en fonction de mes projets

Votre profil d’investisseur n’est pas la seule approche à prendre en compte. Vous devrez la croiser avec une stratégie par projets, dans la durée.

J’ai un projet à court terme

Vous voulez rémunérer vos liquidités sur une courte période ? Des supports obligataires ou monétaires vous permettront, par exemple de :

  1. placer à moins de 3 ans ;

  2. tout en étant capable de faire face à un besoin de trésorerie ou à un imprévu ;

  3. avec une exposition limitée aux risques financiers.

Je souhaite investir sur le moyen terme

Pour un projet à moyen terme, vous aurez plutôt intérêt à placer sur :

  1. des supports entre 3 et 5 ans ;

  2. des supports obligations et actions.

Votre investissement aura un niveau de risque intermédiaire ou plus élevé, en contrepartie de ses opportunités de rendement.

J’ai un projet à long terme

En ce cas, il s’agit d’investir :

  1. pour une durée supérieure à 5 ans, jusqu’à 10 ans voire plus (par exemple, pour préparer votre retraite) ;

  2. sur des placements privilégiant les actions.

Les actions offrent généralement une valorisation élevée sur le long terme… moyennant l’acceptation des risques du marché. Il faut donc assez de sang-froid et une réelle vision à long terme, pour accepter des baisses passagères en attendant le retour des performances.

Quel horizon de placement ?

C’est la durée pendant laquelle vous prévoyez de détenir votre placement. Il sera fonction :

  • de votre âge ;
  • de vos objectifs : votre future retraite, l’avenir de votre famille ;
  • de limites temporelles propres au placement lui-même (par exemple, le blocage des sommes pendant une durée minimum).

5. Je structure mon patrimoine au fil du temps

Je suis en début de vie professionnelle

Dans cette première phase de vie professionnelle et familiale, vous devez satisfaire en même temps deux besoins financiers très différents :

  1. préparer votre accession à la propriété et donc constituer un apport ;

  2. sécuriser le quotidien, avec une épargne de précaution liquide et sécurisée pour assurer les dépenses urgentes ou imprévues.

Votre activité est florissante et vous procure plus de revenus ? Vous pouvez effectuer un placement à court terme plus rentable pour rémunérer vos liquidités : compte à terme, comptes-titres.

Je suis en milieu de vie professionnelle

C’est, logiquement, la période de votre vie où vous gagnez le plus d’argent… MAIS c’est aussi celle où :

  1. vos dépenses sont les plus élevées : les prêts à rembourser (immobilier, auto…), le budget familial à gérer au quotidien ;

  2. et où vous devez commencer à financer les besoins de demain : les études de vos enfants, votre future retraite.

Dans une optique de diversification et de rendement, vous pouvez investir dans des valeurs mobilières :

  1. Sicav ou FCP (éventuellement dans le cadre d’un PEA) ;

  2. un contrat d’assurance-vie multi-supports ;

  3. des fonds à horizon (ils permettent de réduire la part de risque à mesure qu’approche, par exemple, l’échéance de la retraite).

Bon à savoir

Pensez également à l’épargne salariale. Le Plan d’Epargne d’Entreprise (ou Inter-Entreprises) mis en place pour vos salariés est ouvert au chef d’entreprise et à son conjoint, quels que soient :

  • votre statut (dirigeant salarié ou non-salarié) ;
  • le statut de votre conjoint (collaborateur ou associé) ;
  • la forme juridique de votre entreprise.

Je suis en fin de carrière

A cette étape, organiser votre patrimoine correspond, généralement, à deux objectifs :

  1. préparer le passage à la retraite ;

  2. et/ou transmettre vos biens à vos proches.

Vous allez céder votre affaire à un ou plusieurs nouveaux dirigeants :

  1. soit extérieurs ;

  2. soit dans le cadre familial.

Bon à savoir

La cession ou la transmission de votre entreprise ne s’improvise pas. Mieux vaut l’anticiper plusieurs années avant. N’hésitez pas à rencontrer votre conseiller BRED. Il vous accompagnera dans votre réflexion, en vue d’une transmission de patrimoine conforme à vos objectifs.

La 1ère solution (cession à un tiers) consiste à vous séparer totalement de votre patrimoine professionnel. Vous pouvez profiter alors du produit de votre cession pour optimiser votre patrimoine et/ou organiser sa transmission dans les meilleures conditions fiscales :

  1. en souscrivant des contrats d’assurance vie au bénéfice de vos enfants ou petits-enfants ;

  2. en effectuant des donations.

Dans la 2e solution (transmission familiale), la cession peut prendre différentes formes :

  1. à titre gratuit (donation à vos enfants) ;

  2. ou avec une contrepartie financière, par exemple pour conforter votre retraite (combinaison donation-vente, SCI, transmission de la nue-propriété seule…).

6. Je sollicite mon conseiller BRED

Vous voulez organiser votre patrimoine efficacement ? Vous vous interrogez sur les différentes actions à mener aux grandes étapes de votre vie ? Vous aimeriez diversifier vos actifs ? Vous cherchez des placements adaptés à votre profil ? Vous voulez utiliser votre patrimoine pour conforter votre retraite ou sécuriser l’avenir de votre famille ?

Rencontrez votre conseiller BRED. Il saura vous écouter et vous conseiller :

pour constituer un capital au profit de vos enfants ou petits-enfants ;

pour investir et percevoir immédiatement des revenus réguliers ;

pour effectuer une donation dans les meilleures conditions.

Votre activité est florissante et vous procure plus de revenus ? Vous pouvez effectuer un placement à court terme plus rentable pour rémunérer vos liquidités : compte à terme, comptes-titres.