Prendre rendez-vous
Contact
Urgence
Prendre rendez-vous
Contact
Urgence

1. Je compte sur Internet pour vendre plus

Je réfléchis à la forme de ma relation commerciale

Vendre vos produits à distance peut être un excellent moyen de développer vos activités. A condition de vous poser les bonnes questions avant de vous lancer. Par exemple, est-ce que vous voulez :

  1. vendre « totalement à distance », sans rencontrer votre clientèle ?

  2. ou bien préparer des commandes, que vos clients payent en ligne et viennent retirer sur votre lieu d’exploitation ?

J’observe les solutions existantes dans mon secteur d’activité

Pour vendre à distance grâce à Internet, il existe 2 grands types de sites. Vous pouvez ainsi :

  1. créer votre propre site marchand, uniquement dédié aux produits de votre exploitation.

  2. rejoindre une plateforme communautaire. Vos produits seront alors visibles… mais parmi d’autres, soit complémentaires, soit concurrents.

Avez-vous besoin d’une étude de marché ?

Au-delà de vos envies, de votre ressenti et des résultats de vos recherches, une étude de marché sera peut-être nécessaire pour confirmer (ou infirmer) le potentiel de votre projet et analyser la concurrence.

Prenez le temps de surfer sur Internet pour étudier des sites vendant des produits agricoles.
Interrogez autour de vous des professionnels du secteur agricole déjà présents sur le web. Il ne s’agit pas de « copier » mais de s’inspirer utilement d’expériences, bonnes ou moins bonnes, déjà vécues par d’autres.

Je m’interroge sur l’investissement exigé

Le temps. Vous devrez consacrer du temps à votre présence sur Internet… mais votre travail d’exploitant reste votre principale activité. Il conditionne d’ailleurs le succès de vos nouvelles ambitions : pour vendre plus, vous devez continuer à produire autant, voire plus !

Le coût. Vous savez que la conception d’un site marchand a un coût… mais lequel précisément ? En ce domaine, il existe de très grands écarts de prix, selon de nombreux facteurs :

  1. les frais de recherche et d’étude du projet,

  2. la réalisation du site (par vos soins ou un partenaire ?),

  3. le nombre de produits à commercialiser,

  4. la technologie de conception et de maintenance choisie,

  5. le degré de personnalisation du site,

  6. les fonctionnalités...

La logistique. Vous devez disposer :

  1. d’un minimum d’espace et d’équipement pour préparer vos commandes (pesage, emballage, étiquetage, expédition).

  2. de temps ou de l’aide de personnes travaillant avec vous pour réaliser ces tâches.

2. Je veux mon propre site de vente en ligne

Je crée moi-même mon site… ou je me fais aider

Il est possible de créer vous-même votre propre site de e-commerce.
Vous devrez utiliser un logiciel spécialement prévu à cet effet. Ces solutions fonctionnent sur un principe d’abonnement et pour certains, de commission sur les ventes en ligne.

Ces logiciels, même les plus pédagogiques, demandent tout de même :

  1. une certaine familiarité avec les outils informatiques. C’est une chose d’utiliser Internet pour surfer au quotidien. C’en est une autre de créer un site, avec une interface graphique, des contenus et des fonctionnalités… qui fonctionnent !

  2. du temps (et de la patience !) pour faire des essais et avancer dans la conception du site.

Bon à savoir

Le système FLVM (Faites-Le Vous-Même) a ses limites ! Il existe aujourd’hui des solutions permettant de vous proposer un site marchand à votre image, pour un coût très étudié. N’hésitez pas à en parler avec votre conseiller BRED.

 

Vous privilégiez la simplicité et votre activité principale de production ? En ce cas, rapprochez-vous d’un partenaire à même de prendre en charge votre site marchand à toutes les étapes :

  1. recherches et études,

  2. conception et développement,

  3. aspects juridiques et administratifs,

  4. gestion et maintenance,

  5. référencement (point crucial pour optimiser votre présence dans les résultats de recherche Google !).

En savoir plus
Besoin d'un partenaire ?

Je veille à l’identité et à la conformité de mon site

Avant ou pendant la conception de votre site, vous devrez :

  1. choisir un nom de domaine : c’est l’identité de votre site sur le web, de type www.nomchoisi.fr

    Veillez à ce que ce nom soit…

    - pertinent : court et simple (évitez trop de tirets, les chiffres).
    - disponible : faites une première vérification en tapant ce nom dans votre barre de recherche.

  2. déposer votre nom de domaine auprès de prestataires en ligne. Vous en trouverez la liste sur le site de l’AFNIC (Association française pour le nommage internet en coopération). Les tarifs varient selon les options choisies (ex. : adresse mail associée au nom de domaine, .fr ou .com).

  3. rédiger des conditions générales de vente e-commerce. Elles contiennent des mentions obligatoires pour l’information de vos clients : droit de rétractation, délai de livraison, garanties… Sur chacun de ces points, l’assistance d’un partenaire spécialisé vous évitera des erreurs, des oublis et vous fera du temps.

3. Je m'intègre à une plateforme communautaire

J’intègre très vite un site existant

Une autre option est de rejoindre un site-plateforme regroupant plusieurs producteurs qui vendent leurs produits en ligne.
Cette solution a l’avantage de la rapidité :

  1. Tout est déjà prêt : il suffit d’adhérer et de fournir les contenus nécessaires à la vente des produits (photos, textes, prix).

  2. La plateforme gère tous les aspects techniques.

J’accepte de perdre en autonomie

La rapidité doit-elle être le seul critère de choix ? La plateforme communautaire présente tout de même 2 inconvénients qui méritent réflexion :

  1. Votre visibilité est moins directe qu’avec un site en propre. Vous devenez UN producteur parmi d’autres (qui en plus peuvent être des concurrents !).

  2. Vous avez peu, voire pas de liberté. Vous ne pouvez que « prendre votre place ». Sur l’ergonomie du site, son contenu général, son évolution, ses fonctionnalités, son référencement… en tant qu’adhérent, vous pouvez faire des suggestions mais les décisions ne vous appartiennent pas : ce n’est pas votre site.

4. Je fais connaître l'existence de mon site

Je communique sur les réseaux sociaux

Grand public (Facebook, Instagram) ou professionnel (LinkedIn), les réseaux sociaux ne permettent pas d’enregistrer directement les commandes de vos clients. MAIS ils seront indispensables « en relais » pour :

  1. rendre visibles vos produits (photos, vidéos)

  2. résumer votre message (choix, qualité, prix)

  3. rediriger grâce à un lien les visiteurs de votre page réseau social vers votre site :
    - pour découvrir l’intégralité de votre offre,
    - et pouvoir passer commande.

La viralité des réseaux sociaux amènera de plus en plus de visiteurs à visiter, aimer et commenter votre page, et de là votre site. A condition bien sûr d’alimenter régulièrement votre page Facebook ou LinkedIn avec l’actualité liée à vos produits.

Je mets à profit les autres médias

N’oubliez pas les médias traditionnels ! Ce sont les alliés de votre site marchand dans « la vie de tous les jours ». Au quotidien, sur les marchés, sur des salons ou des foires… Partout, vous pouvez informer largement vos publics avec :

  1. la communication imprimée (tracts, prospectus, encarts presse…),

  2. des messages sur les radios locales,

Tous ces médias permettent de faire connaître votre site marchand, son nom, ses produits et ses atouts.

5. Je vends à distance sans créer de site marchand

Je préfère utiliser le média papier

Vous pouvez vendre votre production à distance via des documents imprimés référençant :

  1. vos produits,

  2. et les modalités de commande/expédition.

Mais cette solution présente 2 inconvénients :

  1. ces documents se périment ou s’égarent facilement,

  2. leur diffusion est limitée en termes d’audience.

J’ai déjà un « site catalogue »

Vous disposez d’un site web présentant vos produits et leurs prix mais sans fonctionnalités de paiement :

  1. pour commander, vos clients utilisent un formulaire du site, le téléphone ou l’email.

  2. pour payer, ils envoient leur paiement par chèque (vous devez attendre sa réception pour expédier la commande).

Votre site catalogue vous satisfait mais…

Vous admettez qu’il est limité. Changer pour un site marchand ? Pourquoi pas mais :

  • vous avez d’autres préoccupations plus urgentes ?

  • vous hésitez face à un projet que vous imaginez compliqué ou coûteux ?

Contactez votre conseiller BRED pour en parler tranquillement.