Prendre rendez-vous
Contact
Urgence
Prendre rendez-vous
Contact
Urgence

1. Je prépare mon projet de diversification

Je fais le point avec ma chambre d’agriculture ou mon Centre de Gestion

Vous souhaitez diversifier votre activité pour vous assurer une source de revenus complémentaires, vous faire connaître, ou développer un savoir-faire qui vous tient à cœur ? Rendez-vous à la Chambre d’Agriculture de votre région ou département, ou de votre centre de gestion.

Ce sont eux qui vous aideront à faire le point sur votre projet dans un premier temps, puis à le concrétiser.

Leur rôle :

  1. vous apporter un regard extérieur et une analyse objective de votre situation ;

  2. vous faire rencontrer ses experts ;

  3. vous faire découvrir de nouvelles opportunités ;

  4. vous aider à prendre votre décision.

Vous pouvez les contacter, que vous ayez déjà une idée en tête ou que vous soyez en recherche.

Je passe à l’action

Ces experts vous proposent de suivre un parcours bien cadré pour valider votre projet de diversification :

  1. Clarification de votre projet, vous rencontrez un conseiller pour un entretien personnalisé ;

  2. analyse de la faisabilité de votre projet, vous abordez les aspects réglementaires, techniques, économiques et financiers ;

  3. élaboration d’un plan d’actions et planification du suivie de votre projet ;

  4. démarches administratives, de communication, de mise en réseau avec les bons interlocuteurs ;

  5. demandes d’aides financières, vous pouvez même lui confier le montage du dossier de subvention.

Leurs champs d’action recouvrent les principaux secteurs :

  1. Circuits courts : vente à la ferme, marchés, boutique collective, transformation de produits, vente en ligne, etc ;

  2. agritourisme : hébergement, restauration, loisirs.

Bon à savoir

Vous recevez un compte-rendu précis avec votre plan d’actions dans un délai d’1 mois suivant vos démarches.

2. Je développe les circuits courts

Je transforme mes produits

C’est la première étape si vous avez décidé de mettre en place un circuit court sur votre exploitation. La transformation de produits peut concerner notamment :

  1. la transformation du lait de vos vaches ;

  2. la transformation de vos fruits et légumes ;

  3. l’abattage des animaux, la découpe et la transformation de la viande.

Il vous faudra alors suivre les réglementations et possibilités spécifiques à chaque activité.

La réglementation sanitaire est très stricte sur le sujet. Vous devrez vous déclarer auprès des services vétérinaires et respecter le « Paquet Hygiène » :

  1. conception, construction, nettoyage et entretien des locaux ;

  2. formation à l’hygiène alimentaire ;

  3. plan de maîtrise sanitaire (plan de nettoyage désinfection, contrôles bactériologiques, registres de traçabilité, respect de la chaîne du froid ou de la liaison chaude, etc.).

Bon à savoir

Vous pouvez également être concerné par les réglementations de la transformation de produits si vous cuisinez pour une activité de restauration à la ferme.

C’est quoi le Paquet Hygiène ?
Le Paquet Hygiène se compose de 6 textes réglementant tout le secteur des denrées alimentaires. Il définit les bonnes pratiques d’hygiène qui s’appliquent à toute la zone euro.

Plusieurs solutions s’offrent à vous pour mettre en place un atelier de transformation :

  1. créer votre propre atelier dans votre exploitation ;

  2. rejoindre ou créer un atelier de transformation collectif ;

  3. utiliser les services d’un prestataire agréé CE (agriculteur, lycée agricole ou entreprise spécialisée).

Pour prendre votre décision, il est également important de tenir compte de la nature des produits, du volume de production, du nombre de personnes travaillant dans l’atelier et des circuits de vente ciblés.

Je commercialise mes produits

Une fois vos produits transformés, vous avez le choix entre plusieurs modes de commercialisation :

  1. vente en direct au consommateur ;

  2. vente à des intermédiaires en circuits courts ;

  3. organisation collective.

Bon à savoir

Si vous décidez de créer votre boutique à la ferme, vous devrez vous renseigner sur les solutions d’accueil du public et ses règles.

Plusieurs critères peuvent être pris en compte pour sélectionner le bon circuit de vente :

  1. le type de produit vendu (denrée fragile, périssable, etc.) ;

  2. les quantités de production ;

  3. vos capacités de livraison ;

  4. votre temps disponible ;

  5. votre environnement (rural ou péri-urbain) ;

  6. et bien sûr vos envies (contact direct avec le client ou non, etc.).

Au préalable, il est recommandé de réaliser une étude de marché pour limiter les risques et évaluer les opportunités. Pour cela, vous pouvez déjà vous poser quelques questions :

  1. qui sont les concurrents ?

  2. qui sont les clients potentiels ?

  3. quels produits vendre et à quels prix ?

  4. votre temps disponible ;

  5. comment gérer la logistique ?

  6. quelle communication mettre en place ?

Je mets toutes les chances de mon côté pour réussir

Il n’existe pas de recette miracle pour vous assurer de votre succès, mais plutôt des ingrédients à réunir :

  1. des produits de qualité, reconnus par des labels à forte visibilité (Label Rouge, AB, AOC, AOP…) ;

  2. des équipements aux normes pour de bonnes conditions de travail ;

  3. des prix de vente rémunérateurs, intéressants pour vous et vos clients ;

  4. une bonne organisation de la main d’œuvre pour chaque poste : production, transformation et vente ;

  5. une stratégie commerciale et une communication efficaces pour vous faire connaître.

Bon à savoir

Partout en France, les Marchés de Producteurs attirent de nombreux consommateurs, intéressés par les circuits courts et la promesse de produits de qualité. Renseignez-vous sur les marchés organisés dans votre région.

3. Je crée une activité agrotouristique

Je développe les loisirs à la ferme

Vous pouvez proposer des activités auprès des familles, des jeunes ou des enfants, pour leur faire découvrir la ferme : traite des vaches, promenade à cheval, découverte des techniques de vinification… Ces moments ludiques et pédagogiques permettent de sensibiliser le public à votre activité et de partager votre passion.

Il existe différentes formules pour mettre en place votre projet :

  1. la ferme de découverte, qui accueille tout public pour faire découvrir l’activité agricole ;

  2. la ferme équestre, qui propose la découverte du monde du cheval dans un cadre familial ;

  3. la ferme pédagogique, qui permet d’expliquer aux enfants les métiers de la ferme (élevage, fabrication de fromage, etc.) et propose des activités éducatives et des loisirs accompagnés (classe verte, etc.).

Bienvenue à la ferme

Vous connaissez ce réseau ? Il offre à ses membres une visibilité importante, et les nombreux avantages d’un collectif. Renseignez-vous !

J’héberge du public à la ferme

L’hébergement sur votre exploitation répond à la demande grandissante des touristes en recherche de nature et de calme. Vous pouvez mettre en place différents types d’hébergements, selon votre situation et vos possibilités :

  1. le gîte, meublé de tourisme pour des séjours à la semaine ou au week-end, de groupe pour les visiteurs nombreux, de vacances pour les enfants à partir de 4 ans sans leurs parents ;

  2. la chambre d’hôtes, aménagée dans votre maison avec sanitaires indépendants, accessible dès une nuitée avec linge de maison et petit déjeuner compris ;

  3. le camping à la ferme, pour accueillir tentes ou caravanes, au titre de camping déclaré pour 6 emplacements maximum, ou d’aire naturelle de camping pour 30 emplacements maximum ;

  4. les hébergements insolites et confortables, chalets, mobil-homes, cabanes dans les arbres, yourtes, tipis, bungalow, roulottes, à mettre en place selon des règlementations spécifiques pour chaque catégorie citée.

Pour compléter votre offre, vous pouvez également proposer des tables d’hôtes, un accueil pour les vélos ou encore une halte équestre.

Besoin d’un financement ?

Votre conseiller BRED peut vous aider à concrétiser votre projet de diversification avec de nombreuses solutions de financement adaptées. N’hésitez pas à lui en parler.

Je développe la restauration à la ferme

Doué pour la cuisine et ouvert à la rencontre, vous voulez partager votre passion pour les bons produits et faire découvrir votre terroir. La restauration à la ferme vous promet des moments de partage et de convivialité avec vos visiteurs. Plusieurs formules s’offrent à vous :

  1. la ferme auberge, qui accueille tous les visiteurs sur l’exploitation et doit comprendre au minimum 51% de produits issus de la ferme ;

  2. la table d’hôtes, qui propose le repas du soir aux personnes hébergées sur votre exploitation ;

  3. les casse-croûtes ou les goûters, qui peuvent être proposés dans le cadre des visites à la ferme.

Les activités de restauration peuvent s’avérer très prenantes. À vous d’adapter selon votre disponibilité, votre charge de travail et vos envies.

Bon à savoir

Vous pouvez aussi louer des salles aux particuliers, pour permettre l’organisation d’événements familiaux ou professionnels. Intéressant si vous disposez d’un patrimoine immobilier à valoriser.