Prendre rendez-vous
Contact
Urgence
Prendre rendez-vous
Contact
Urgence

1. Je m'informe pour mieux comprendre

Je fais le point sur les financeurs

Avant de vous lancer, voici quelques explications qui vous permettront de mieux comprendre le financement de la formation professionnelle. En France, la formation continue est principalement financée par :

  1. l’État et les régions, selon des règles fixées par la loi ;

  2. les entreprises, dans le cadre d’une obligation légale.

Les principaux acteurs chargés de mettre en place ces financements sont :

  1. les Conseils régionaux ;

  2. Pôle Emploi ;

  3. le CPF (Compte Personnel de Formation) ;

  4. les employeurs ;

  5. l’OPACIF (Organisme Paritaire Agréé au titre du Congé Individuel de Formation) dont dépend le demandeur de la formation…

Quelques chiffres

Le budget français pour la formation professionnelle s’élève à 32 milliards d’euros, soit 1,5% du PIB.
Sources site Internet AFPA

Je comprends le rôle des organismes de formation

Le rôle des organismes de formation est de vous proposer des formations professionnelles :

  1. spécialisées ou non,

  2. en continu ou en cours du soir,

  3. diplômantes ou qualifiantes.

Pour que le financement de ces formations soit pris en charge, les organismes doivent être déclarés auprès du Préfet de Région, et à jour dans leurs obligations.
Ce sont eux qui dispensent la formation, mais ils ne la financent pas. Les formations sont prises en charge dans le cadre des dispositifs mis en place par les financeurs.

Je découvre les dispositifs existants

Selon les objectifs que vous souhaitez atteindre, les dispositifs de formation varient.

Pour apprendre un métier :

  1. contrat d’apprentissage ;

  2. contrat de professionnalisation ;

  3. période de professionnalisation ;

  4. emplois d’avenir.

Pour obtenir une qualification ou une certification :

  1. CPF (Compte Personnel de Formation) ;

  2. CPF de transition professionnelle (ex CIF, Congé Individuel de Formation) ;

  3. VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) ;

  4. FIA (Formation Individuelle AGEFIPH).

Dans le cadre du retour à l’emploi :

  1. CSP (Contrat de Sécurisation Professionnelle) ;

  2. POE individuelle ou collective (Préparation Opérationnelle à l’Emploi) ;

  3. AIF (Aide Individuelle à la Formation) ;

  4. AFPR (Action de Formation Préalable à l’Embauche).

Pour acquérir ou renforcer des compétences :

  1. PFE (Plan de Formation de l’Entreprise).

Pour faire le point sur son évolution professionnelle :

  1. Entretien professionnel ;

  2. CEP (Conseil en Evolution Professionnelle).

Le financement que vous mettrez en place dépendra donc des dispositifs choisis, eux-mêmes définis en fonction de vos objectifs et votre situation au moment de la demande.

Zoom sur le CPF

Mesure phare de la réforme de la formation professionnelle, le CPF remplace le DIF (Droit Individuel à la Formation) depuis le 1er janvier 2015. Il permet aux salariés de cumuler davantage de droits et d’être plus autonome dans la gestion de leurs heures de formation. Une seconde réforme est mise en application depuis le 1er janvier 2019, avec la conversion du compteur CPF en euros, la création d’une liste universelle de formations éligibles au CPF et la création du CPF de Transition.

 

2. Je construis mon projet de financement personnalisé

Je suis déjà travailleur indépendant

Vous êtes déjà en activité à votre compte et vous souhaitez vous former pour monter en compétences, diversifier votre activité, reprendre une affaire dans un autre secteur que le vôtre ? C’est le FAF (Fonds d’Assurance Formation) qui prendra en charge votre financement, organisme défini par la nature de votre activité :

  1. Pour les professions libérales, le FIF-PL (Fonds Interprofessionnel de Formation des Professionnels Libéraux) ;

  2. Pour les professions libérales médicales, le FAF-PM (Fonds d’Assurance Formation de la Profession Médicale ;

  3. Pour les artistes auteurs, l’AFDAS (fonds d’Assurance Formation des secteurs de la culture, de la communication et des loisirs) ;

  4. Pour les commerçants et dirigeants non salariés du commerce, de l’industrie et des services, l’Association de Gestion du Financement de la Formation des Chefs d’Entreprise (Agefice) ;

  5. Pour les artisans, chefs d’entreprise, inscrits au répertoire des métiers (RM) et auto-entrepreneurs artisans non inscrits au RM, le FAFCEA (Fonds d’Assurance Formation des Chefs d’Entreprise Artisanales) ;

  6. Pour les exploitants agricoles et les chefs d’exploitation forestière, Vivéa (fonds pour la formation des entrepreneurs du vivant) ;

  7. Pour les professionnels de la pêche, l’Agefos PME (fonds d’assurance formation des salariés des petites et moyennes entreprises).

Il n’existe pas de parcours type de formation. Votre organisme dédié vous aide à construire le vôtre, puis à le financer dans le cadre des dispositifs adaptés à votre situation.

Pensez aussi au CPF !

Si vous avez exercé comme salarié auparavant, vous avez certainement acquis des droits dans le cadre du CPF.
Votre conjoint collaborateur peut également profiter du financement de sa formation, à condition bien sûr que la CFP-conjoint ait été versée. Renseignez-vous !

Je suis salarié ou demandeur d'emploi, futur indépendant

Vous n’êtes pas encore travailleur indépendant et vous souhaitez vous former pour exercer un métier à votre compte ? Les dispositifs de financement proposés dépendront là aussi de votre situation.

Pour les salariés :

  1. le CPF (Compte Personnel de Formation), il permet de cumuler des euros pour chaque période travaillée, du premier emploi à la retraite, pour financer une formation ;

  2. le CPF de transition professionnelle (ex CIF), il permet de financer un projet de transition professionnelle pour se reconvertir de sa propre initiative.

Pour les demandeurs d’emploi :

  1. le CPF (Compte Personnel de Formation), si vous avez déjà travaillé auparavant ;

  2. l’AIF (Aide Individuelle à la Formation), elle offre une aide financière pour couvrir les formations non couvertes par les dispositifs collectifs ou individuels ;

  3. le Chèque Formation, il finance jusqu’à 100% les formations sanctionnées par un diplôme ou un titre professionnel enregistré au Répertoire National des Certifications (RNC), ou éligible au CPF.

Bon à savoir

Tous les dispositifs de financement ne sont pas accessibles lorsque vous avez pour projet d’exercer en indépendant. Certains concernent uniquement les salariés, dans le cadre de l’emploi en entreprise.

Zoom sur la reconversion en agriculture
Vous souhaitez devenir chef d’exploitation agricole ? Un parcours et des financements spécifiques sont dédiés à votre formation. Contactez le Point Accueil Information (PAI) de votre région, c’est l’étape indispensable de tout projet agricole ! Et consultez nos conseils sur l’installation en agriculture

3. Je réalise les démarches pour finaliser mon projet

Je demande la prise en charge de mon financement

Une fois votre parcours de financement personnalisé défini, il vous faudra accomplir les démarches pour valider la prise en charge. Respectez le bon timing :

  1. demande auprès de votre FAF (hors FIF-PL) au minimum 1 mois avant le début de la formation ;

  2. demande auprès du FIF-PL dans les 10 jours suivant le 1er jour de formation.

Si vous cumulez plusieurs formations, chacune d’entre elles devra faire l’objet d’une demande spécifique.

Bon à savoir

Les coûts de formation pris en charge n’incluent pas les frais de repas, d’hôtel et de transport.

Je sollicite d'autres solutions de financement

En parallèle des aides publiques, votre banque peut vous aider à financer votre formation professionnelle. Ce financement peut tomber à pic pour :

  1. compléter votre prise en charge ;

  2. vous donner accès à une formation non prise en charge ;

  3. ou encore sécuriser un plan de financement qui s’éternise.

En plus d’une bonne connaissance du sujet, votre conseiller BRED dispose de solutions spécifiques pour :

financer les créateurs d’entreprise ;

financer les jeunes agriculteurs.

Bon à savoir

Les entreprises imposées d’après leur bénéfice réel peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt calculé sur les dépenses engagées pour la formation des dirigeants.

 

En savoir plus
Site du service Public