L'acquis pourrait obstruer la visibilité

La croissance française du premier trimestre a atténué les craintes affichant une performance nulle sur la période. Cette dernière pourrait constituer une respiration après les résultats de l’année 2021 qui ont galvanisé la performance économique et alimenté un début de tensions sur les prix...
11 Mai 2022

Le ralentissement du premier trimestre, -0,04%, ne remet pas en cause la projection annuelle d’une croissance au moins égale à 2,4%. Cette dernière est le résultat d’un acquis en début d’année qui, sous réserve que la dynamique des prochains trimestres soit nulle ou supérieure à zéro assure cette performance.