Comment optimiser mes revenus à la retraite ?

Optimiser vos revenus est essentiel pour préserver votre niveau de vie à votre passage à la retraite. Vous retrouverez un panel d'options à envisager pour vous préparer à ce changement.
14 Octobre 2022

En France, le système de retraite obligatoire offre deux types de pension : celle du régime de base et celle du régime complémentaire. La perte de revenu est estimée entre 25 et 50 %, ce revenu post-professionnel se révèle donc souvent insuffisant. Voici comment optimiser vos revenus pour maintenir votre niveau de vie lors du passage à la retraite.

Optimiser sa pension de retraite par répartition

Partir à l’âge légal, mais à taux plein !

Comment optimiser mes revenus à la retraite ?

Actuellement, l’âge légal de départ à la retraite est fixé à 62 ans. Point d’attention : l’atteinte de l’âge légal ne conditionne pas la perception d’une pension à taux plein.

Ainsi, ce n’est pas parce que vous avez atteint 62 ans que vous percevrez votre retraite à taux plein (50 % pour les salariés et indépendants, 75 % pour les fonctionnaires).

Pour atteindre ce taux plein et sauf situation spécifique, vous devrez impérativement valider le nombre de trimestres requis en fonction de votre année de naissance. Dans le cas contraire, le montant de votre pension sera définitivement réduit par l’application d’une décote.

Il est donc primordial d’anticiper votre départ à la retraite car partir trop tôt entraînera des conséquences irréversibles sur votre pension. Dans certains cas, travailler quelques mois supplémentaires permet d’optimiser considérablement sa pension de retraite.

Bon à savoir

Pour connaître votre situation et obtenir une évaluation de vos droits, rendez-vous sur le portail officiel info-retraite.fr afin d’éditer un relevé de carrière.

Fuir la décote, et viser la surcote !

Votre pension de retraite est fixée selon le nombre de trimestres que vous détenez. Pour accéder à votre retraite à taux plein, vous devez disposer du nombre de trimestres fixé en fonction de votre année de naissance. Ainsi, si vous n’atteignez pas le nombre de trimestres requis, vous perdez l’accès au taux plein. En d’autres termes, votre taux risque une minoration de 1,25 % par trimestre manquant, c’est ce qu’on appelle la décote. Notez que cette pénalité est définitive.

A contrario, en atteignant le nombre de trimestres requis et en poursuivant votre activité, vous profiterez d’un taux majoré (une surcote). Chaque année de travail supplémentaire vous fait donc bénéficier de 5 % de surcote.

Racheter des trimestres pour maximiser sa pension

En cas de trimestres manquants, vous pouvez racheter des trimestres de cotisation auprès de la Sécurité Sociale.

Il est possible de racheter jusqu’à 12 trimestres, soit 3 ans.

Optimiser sa retraite au moyen de revenus complémentaires  

Le cumul emploi-retraite

Sous certaines conditions, il vous sera possible d’optimiser votre retraite au moyen d’un complément de revenu professionnel.

Mais pour prétendre au cumul emploi-retraite intégral, vous devrez avoir atteint :


l’âge légal de la retraite (62 ans) et totaliser le nombre de trimestres nécessaire au taux plein ;
ou l’âge du taux plein (entre 65 et 67 ans en fonction de votre année de naissance).

Si vous ne remplissez pas ces conditions, vous pourrez tout de même bénéficier du cumul emploi-retraite partiel, mais vos revenus professionnels seront plafonnés.

L’économie collaborative : une nouvelle source de revenu astucieuse

Comment optimiser mes revenus à la retraite ?

L’économie collaborative ou “économie de partage”, est une nouvelle forme d’échange de biens ou services entre particuliers. L’essor de ce nouveau modèle économique permet aux retraités d’optimiser leurs ressources post-professionnelles.

Parmi les pratiques les plus courantes, on retrouve entre autres la location de logement ou de voiture, la livraison collaborative de marchandises, la vente de matériel d’occasion ou certains services à domicile (cours particuliers en ligne, soutien scolaire, gardiennage, soins aux animaux…).

Attention : n’oubliez pas que ces revenus générés entre particuliers sont imposables au titre des Bénéfices Industriels et Commerciaux dès lors qu’ils deviennent récurrents.

Profiter d’un capital supplémentaire au moment de la retraite

La solution des rachats partiels programmés

En capitalisant durant votre vie active sur une assurance vie ou un Plan d’Epargne Retraite (collectif ou individuel), l’épargne accumulée peut également être récupérée sous forme de capital au moment de la retraite.

Il est donc possible de récupérer les fonds progressivement, en programmant des rachats réguliers (mensuels, trimestriels, annuels...).

Mais quelle est la différence entre la rente et le rachat partiel programmé ?

Le montant de la rente est fixé selon un calcul qui tient compte de l’espérance de vie. La rente est versée jusqu’au décès du rentier (ou du co-rentier en cas de rente réversible), en contrepartie, le capital est aliéné au profit de l’assureur.

A l’inverse, les rachats partiels programmés se limitent à l’encours du contrat : lorsque le capital est totalement utilisé, les versements s’arrêtent. En cas de décès, les bénéficiaires perçoivent la valorisation restante.

Liquider un PER sous forme de capital

Certains retraités optent également pour le rachat total de leur épargne sous forme de capital. C’est aussi, par exemple, une solution retenue pour régler les frais d’une maison de retraite.

Mais attention, avant de réaliser une telle opération, il est recommandé d’anticiper la fiscalité générée par un rachat total.

Par exemple, dans le cas d’une assurance vie, même si le contrat a plus de 8 ans, les gains générés sont fiscalisés au-delà des abattements pour une durée de détention (4 600 € pour une personne seule et 9 200 € pour un couple).

Ainsi, lorsque cela est possible, il est préférable de fractionner l’opération sur deux ou plusieurs années pour optimiser les abattements et réduire le montant de l’impôt à payer.

Conclusion : 6 astuces pour optimiser ses revenus à la retraite

  • Se renseigner en amont sur le nombre de trimestres restant à travailler pour bénéficier du taux plein ;
  • Se fixer quelques mois supplémentaires pour éviter une décote ou profiter d’une surcote sur sa pension de base ;
  • Opter pour le rachat de trimestre si besoin ;
  • Faire le choix du cumul emploi-retraite ou profiter de l’économie collaborative ;
  • Mettre en place des rachats partiels programmés depuis un contrat d’assurance vie ;
  • Fractionner le retrait des fonds d’une assurance vie pour optimiser sa fiscalité.