Mieux comprendre l'assurance vie

Pour mieux en profiter

à bas

les préjugés !

Une chose est sûre : l’incompréhension ne profite à personne !

L’assurance vie, on en a tous entendu parler de près ou de loin, mais pour beaucoup cela reste un peu flou. Même pour ceux qui en possèdent une.

Entre les idées reçues qui ont la peau dure et la méconnaissance de ce produit, il y a fort à parier que vous ne connaissez pas les avantages et les nombreuses possibilités qu'offre l’assurance vie.

Dans le contexte de taux bas, et avec une performance à la baisse du Fonds EURO, avez-vous également pensé à diversifier vos supports d’investissements ?

1 - L'assurance vie n'est pas une assurance décès

2 - L'assurance vie n'est pas réservée qu'aux autres

3 - L'argent n'est pas bloqué

4 - L'assurance vie c'est pas si compliqué

Sachez qu’en diversifiant vos encours sur votre contrat d’assurance vie, il est possible d’en améliorer la performance sans prendre nécessairement de risques excessifs. Il faut choisir le bon dosage entre supports sécurisés et supports plus risqués.
Pour cela, optez pour une option de gestion permettant de maintenir l’allocation de départ choisie, en réalisant régulièrement les arbitrages adéquats, et en sécurisant ainsi les plus-values éventuelles obtenues.

l'assurance vie c'est avant tout

Une solution de choix pour l'avenir

se constituer
un capital
ou chercher
à le valoriser

et réaliser ainsi ses projets de vie même les plus fous !

préparer et
compléter
sa retraite

pour en profiter le moment venu !

transmettre
son patrimoine

dans des conditions avantageuses !

Comment ça marche en 6 points ?

1 - J’ouvre un contrat : le plus tôt sera le mieux

Pour goûter aux avantages de l’assurance vie, la première chose à faire est d’adhérer à un contrat d’assurance vie. Vous devenez ainsi adhérentC’est vous ! Enfin, si vous décidez de sauter le pas. L’adhérent est la personne qui posséde le contrat d’assurance vie. Un adhérent peut d’ailleurs avoir plusieurs contrats d’assurance vie. Pas de jalousie.. Et plus tôt on y pense, mieux c’est ! Cela permet de lancer le compte à rebours des fameux 8 ans, délai de détention recommandé pour bénéficier de la meilleure fiscalité. *
15 € suffisent pour vous lancer ! **

* Aux conditions fiscales en vigueur au 01/01/2016.
** Minimum de souscription variable selon contrat.

Bon à savoir

Dès l’ouverture de votre contrat, pensez à choisir votre (ou vos) bénéficiaire(s)Le bénéficiaire d’un contrat d’assurance vie, c’est celui ou celle qui bénéficie du capital constitué sur le contrat. En général, c’est vous. Enfin, si vous êtes en vie à la fin du contrat - ce que l’on espère fortement. Mais comme on ne sait jamais, (hormis peut être une excellente voyante) vous pouvez désigner un ou des bénéficiaires qui percevront le capital constitué, si vous veniez à décéder : un membre de votre famille, un proche, votre voisin, une association. : en cas de décès, ce sont eux qui percevront votre capital. Vous pouvez choisir un membre de votre famille ou pas, une association… Et pensez à revoir la clause bénéficiaire de votre contrat à chaque événement important de votre vie (naissance, mariage, divorce...). On ne sait jamais !

2 - J'alimente mon contrat à mon rythme

Vous décidez du montant* et de la fréquence de vos versements : ponctuels ou réguliers, et sans limite de montant. Et oui, contrairement aux autres solutions d’épargne, il n’y a pas de plafond maximum !

* Un minimum de versement est déterminé par contrat

Bon à savoir

A la BRED, vous pouvez alimenter votre contrat dès 15€* par mois. Comme ça pas d’excuse pour ne pas vous constituer un capital !

*minimum de souscription variable selon contrat

3 - je choisis où placer mon argent

Un contrat d’assurance vie multisupportPour en revenir à nos œufs, vous connaissez l’expression, il s’agit de ne pas tous les mettre dans le même panier afin de limiter la casse en cas de pépin et limiter les risques de perte. Ainsi, la plupart des contrats d’assurance vie sont des contrats multisupport et donnent accès à diffèrents supports financiers, que ce soit au fonds en euros ou aux supports financiers en unités de compte (1). Choisissez-les avec l’aide de votre conseiller (voir arbitrage) et couvez-les avec attention. vous donne accès à différents supports : faites votre propre sauce !

01 Vous placez tout ou partie de votre argent sur un support totalement sécurisé (fonds en euros)Placement sans risque de perte de capital. Donc en principe, pas de perte de cheveux à craindre non plus. : ce placement vous garantit un rendement régulier sans risque de perte en capital.

Information : le rendement du fonds en euros s’érode progressivement depuis quelques années.

02 Vous pouvez placer une partie de votre argent sur des supports financiers plus risqués (unités de compte(1))Les supports financiers dits en unités de compte (1) désignent les supports financiers qui vous permettent d’investir sur les marchés financiers. Ils fluctuent à la hausse ou à la baisse en fonction des évolutions des marchés financiers. En échange d’une certaine prise de risque, ils peuvent s’avérer plus profitables., avec une espérance de gains plus élevés sur le long terme.

Astuces

Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier ! Pour rechercher plus de performance sur le long terme en contrepartie d’un risque de perte en capital, diversifiezDésigne le fait de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même fonds pour rechercher plus de performance, en contrepartie d’un risque de perte en capital. votre contrat en faisant un mix des 2 : selon votre profil investisseur, mettez une partie de votre capital sur le fonds en euros (donc pas de risque) et le reste sur les unités de compte(1), avec potentiellement plus de gains à la clé !

4 - je bénéficie d'une fiscalité avantageuse*

01 - Plus vous gardez votre capital longtemps (jusqu’aux 8 ans) et moins les intérêts constatés sont soumis à l’impôt.

02 - Au-delà de 8 ans, vous pouvez déduire de vos intérêts 4600 € par personne chaque année (ou 9200 € pour un couple marié ou pacsé !).

03 - En cas de décès, vos bénéficiaires sont exonérés de droits de succession et peuvent percevoir chacun jusqu’à 152 500 € sans fiscalité (pour les versements effectués avant les 70 ans de l’adhérent).

* Aux conditions fiscales en vigueur au 01/01/2016.

Bon à savoir

Si votre bénéficiaire est votre conjoint (marié ou pacsé), il est automatiquement exonéré des droits de succession et de la fiscalité applicable en cas de décès aux contrats d’assurance vie.

5 - Je récupère mon capital quand j'en ai besoin

Astuces

> Gardez toujours une petite somme sur votre contrat vous permet d’en conserver l’ancienneté. Ce serait bête de devoir tout recommencer !

6 - Je modifie à tout moment la répartition de mes placements

À tout moment, vous pouvez faire des arbitragesA tout moment, en fonction de votre profil investisseur, vous pouvez transférer une partie de votre capital d’un fonds en euros vers un support financier en unités de compte (1), ou inversement. Vous pouvez même jongler entre deux supports financiers en unités de compte (1). Arbitrer, c’est gérer la répartition de votre argent investi.Et on sait que vous aimez gérer. c'est-à-dire modifier la répartition de vos placements, et ainsi choisir de transférer une partie du capital initialement investi sur le fonds en euros vers des supports financiers en unités de compte (1), et inversement, mais également entre des supports financiers en unités de compte (1).

(1) La valeur des supports financiers en unités de compte peut varier à la hausse comme à la baisse en fonction des évolutions des marchés financiers. Le risque de pertes financières est supporté par l'adhérent seul.

Astuces

Grâce aux formules de gestion proposées par la BRED, vous êtes libéré de tout souci de gestion de votre contrat d'assurance vie.
Vous choisissez parmi plusieurs options, la répartition entre le Fonds Euro et un ou plusieurs support(s) financier(s) en unité(s) de compte(1) qui vous convient le mieux et vous êtes assuré de la conserver sur la durée.

le bon conseil

Maintenant que vous avez tout compris, déterminez en fonction de votre profil investisseur et avec l’aide de votre conseiller comment répartir au mieux votre capital entre supports sécurisés et supports plus risqués en fonction de vos projets, de votre rapport au risque et de vos objectifs de performance.

Une fois choisi le bon dosage entre le Fonds EURO et l'unité de compte, maintenez cette proportion, au fil du temps et des événements, en optant pour une option de gestion.

Sachez également que la performance du Fonds EURO s’érode progressivement depuis quelques années et ceci risque de durer compte tenu de la baisse des taux d’intérêts.

Votre conseiller est là pour vous guider à tout moment en respectant vos décisions personnelles… C’est tout l’intérêt !

je prends

rendez-vous

Pour être sûr d'y être bien préparé et de ne rien oublier, téléchargez nos antisèches !



(1) La valeur des supports financiers en unités de compte peut varier à la hausse comme à la baisse en fonction des évolutions des marchés financiers. Le risque de pertes financières est supporté par l'adhérent seul.