100 ans d’histoire -
Qui sommes-nous ?
v

100 ans d'histoire

L’une des premières banques populaires à voir le jour

La création en 1919

Après une lente gestation une loi instituant la possibilité de créer des « banques populaires » est votée le 13 mars 1917. C’est dans ce contexte que 233 commerçants, industriels et artisans, réunis autour de Louis Dagot, Président de l’Union commerciale et industrielle de Vincennes, fondent le 7 octobre 1919 la Banque Populaire Industrielle et Commerciale de la Banlieue Est de Paris, l’une des premières banques populaires à voir le jour.

L’essor territorial

En 1921, la banque compte 4 agences, près de 500 sociétaires, 20 employés. Très vite elle s’étend en Seine-et-Marne et dans l’Est parisien dans les années 30. Jusqu’en 1930, la banque connaît une période de fort développement tiré notamment par l’extension de son territoire.

La crise et le dynamisme retrouvé

Elle sera toutefois durement frappée par la crise économique dans la décennie suivante.
Si les années de guerre la contraignent à réduire son activité commerciale, le redressement se concrétise sous la présidence de Pierre Boissou au début des années 40.

La construction d’une banque commerciale


Après la guerre s’ouvre pour la BRED, qui vient d’installer une première agence à l’Ouest de Paris, une période d’expansion continue.

L’expansion vigoureuse du réseau

La BRED diversifie les services qu’elle offre à sa clientèle, développe son réseau d’agences en Seine-et Marne, installe des bureaux à Paris et part à la conquête de la Normandie. Elle entre ainsi en précurseur dans l’ère de la course aux dépôts avant même les réformes Debré de 1966-1967 qui favorisent la liberté d’ouverture des guichets.

L’exploration de nouveaux marchés

Dès l’apparition des formules de participation, en 1969, la BRED crée Interépargne. Première société française de gestion de l’épargne salariale, Interépargne deviendra par la suite une filiale de Natixis (Groupe BPCE). La BRED attire aussi la Casden au sein du Groupe Banque Populaire, ce qui lui permet d’accroître considérablement sa clientèle de particuliers. Promépar gestion, filiale dédiée à la gestion de portefeuille boursier est créée en 1974.

L’esprit de service au client

Parallèlement, innovations et services bancaires nouveaux se succèdent : installation du premier répondeur vocal (une première européenne), création d’un service « épargne et placements », de centres d’affaires dédiés aux PME, adhésion à la Carte Bleue, à Swift

De plein pied dans l’ère informatique

Le développement précoce de l’informatique, avec la mise en service du premier ordinateur dès 1963, va permettre à la banque de moderniser la gestion des comptes, offrant notamment à ses clients la possibilité d’effectuer toutes leurs opérations dans toutes les agences du réseau BRED

LA DIVERSIFICATION DES ACTIVITES

La période des années 80/90 est marquée par la loi bancaire de 1984 (modifiée ensuite en 1996) qui pose un cadre juridique commun à l’ensemble des institutions de crédit et institue le principe d’universalité. Le décloisonnement et la déréglementation des marchés financiers succèdent à quatre décennies au cours desquelles les banques ont vécu dans un milieu protégé. Dans ce contexte la BRED témoigne d’une forte volonté de diversifier ses activités.

Une volonté de diversification

Au début des années 80, elle crée une compagnie financière, prend le contrôle d’une société de bourse. Elle crée une filiale spécialisée, PREPAR et propose ainsi une gamme de produits d’assurance vie et des conventions d’épargne retraite.( + affiche « votre retraite , il n’est jamais trop tôt pour y penser) Dans le même temps elle s’implante à l’étranger et noue des accords de partenariat notamment avec la Banque Nationale du Canada et la Caixa Galicia.
Courant 1988, elle se dote d’une salle des marchés.

Premiers pas outre-mer

En 1985, la circonscription territoriale définie dans les statuts, comprenant désormais les DOM/ TOM, la BRED prend pied outre-mer par la reprise, à la demande de la Chambre Syndicale des Banques Populaires, d’un guichet à La Réunion, exploité précédemment par la Banque Populaire Fédérale de Développement. L’année suivante elle s’installe en Guadeloupe en reprenant la Banque Populaire de la Guadeloupe, puis en Martinique (1990).
En 1987, la BRED utilise en précurseur la visioconférence, pour former les 170 collaborateurs de la Banque Populaire de Guadeloupe.
L’année précédente, elle a déjà relié par satellite son centre informatique de Créteil aux agences de La Réunion. A 3 secondes près ces agences ont ainsi les mêmes possibilités que les agences métropolitaines.

Des agences au logo BRED

La BRED poursuit également le maillage de son réseau et le rénove. Une charte est appliquée à toutes les agences. Le logo BRED, créé en 1983, est largement mis en évidence.
L’espace intérieur est décloisonné. Les guichets comptoirs font place à des espaces de réception ouverts. En 1986, 128 agences ont ainsi été rénovées.
Accompagnant l’essor de la carte bancaire, le parc de guichet automatique (43 en 1983) continue à s’agrandir.

Banque commerciale en Métropole, Outre-Mer et à l'International

Recentrage sur la banque commerciale

Au tournant des années 1990, la bulle immobilière se dénoue par une crise qui éclate en 1992. La BRED, qui a conclu fin 1991 une alliance dans le domaine immobilier avec la banque Pallas, subit le choc de plein fouet. Elle y fait face en bénéficiant de la solidité et de la solidarité du Groupe Banque Populaire et en initiant de profonds changements d’organisation. En 1997, le résultat hors subvention est à nouveau bénéficiaire. La BRED s’est dessaisie d’un certain nombre de filiales pour se recentrer sur son cœur de métier, la banque commerciale de proximité. Elle développe aussi des niches de forte expertise, notamment la gestion des flux et de la trésorerie des entreprises et institutionnels. Très vite, elle investit dans le domaine du e-commerce et de la certification numérique.

Naissance d’une banque multicanal

Point central de la stratégie de recentrage : entre 1993 et 1997, la physionomie du réseau commercial est profondément modifiée. Dans les agences, les espaces libre-service se multiplient visant à dégager du temps commercial au profit des activités de conseil. Parallèlement 20 agences sont créées. En 1993, la BRED ouvre Alodis, l’une des toutes premières plates-formes téléphoniques en France, qui devient BRED Direct en 1995.
Cette même année, elle inaugure un site Internet bancaire.
La décennie 2000 /2009 se caractérise par une stratégie de conquête active. Elle s’appuie sur le développement du réseau au rythme de 6 à 10 agences par an. ( + illustration agence en centre commercial avec sa légende).
En 2002, la BRED crée BRED Banque privée. Un objectif prioritaire est de répondre aux besoins patrimoniaux des chefs d’entreprise.

Banque de référence outre-mer

Par ailleurs, le rachat du Crédit Martiniquais, début 2000, illustre la volonté de la banque d'accélérer son développement outre-mer. Une option stratégique confirmée lors du rachat à l'AFD de quatre sociétés de crédit aux Antilles, en Guyane et à la Réunion, puis de l’ entrée au capital de la Banque calédonienne d’investissement, à hauteur de 35% en 2005, portés à 49,9% en 2007. Année qui verra également la banque entrer au capital de la Socredo, premier réseau bancaire polynésien.

Diversification à l’international

A partir de 2007, en parallèle de son cœur de métier, la banque commerciale en France, la BRED se diversifie en Océanie, en Asie du Sud Est et dans la corne de l’Afrique. Elle a choisi d’investir dans des pays bénéficiant de fortes dynamiques de croissance à travers des banques de proximité à destination des particuliers, professionnels et entreprises locaux : BCI Mer Rouge Djibouti(2007), BRED Vanuatu (2008), Banque Franco-Lao-BFL (2010), BRED Bank Fiji aux îles Fidji 2012). Elle acquiert aussi des participations minoritaires dans la BCEL (2010) au Laos et dans ACLEDA au Cambodge (2011).

Vers une nouvelle proximité

Dans un environnement réglementaire et socio-économique en profonde mutation, la BRED réinvente son modèle afin de poursuivre sa croissance.

Un conseiller « multicanal » en agence

La consécration d’Internet et la montée en puissance du Smartphone modifient les attentes des clients. La BRED s’adapte et organise ses agences pour vendre ou contracter en face à face ou à distance, tout en protégeant l’indispensable proximité relationnelle qui lie le client à son conseiller. Joignable dans son agence et à distance sur son numéro de téléphone et son mail professionnels directs, chaque conseiller offre à ses clients le meilleur de la banque de proximité et de la banque digitale.
Les opérations distance sont entièrement sécurisées, notamment grâce la signature électronique BREDConnect. • Des outils et des offres sont aussi créés pour faciliter une connaissance personnelle des clients et l’adéquation des propositions commerciales à leurs projets de vie.
Les agences travaillent également avec les experts des cercles patrimoniaux pour répondre aux demandes plus spécifiques de la gestion privée.

Un nouveau concept d’agence

Une nouvelle stratégie est mise en œuvre, afin de continuer à développer le réseau. 20 à 25 implantations potentielles ont pu ainsi être identifiées. La démarche est orientée autour de trois axes : le partage des compétences entre plusieurs sites ; des formats d’agences différenciés pour s’adapter à la réalité locale; une gestion optimisée des opérations courantes au bénéfice du conseil. Parallèlement un chantier a été ouvert pour faire évoluer l’aménagement intérieur et extérieur des agences.

Une banque qui appartient à ses sociétaires

La BRED demeure ainsi dans l’esprit d’une banque coopérative, moderne et profondément humaine.

Banque de toutes les entreprises

Banque d’entreprise très réputée, la BRED atteint sur certains de ses territoires, 70% de taux de pénétration. Elle favorise les synergies entre tous ses métiers pour adapter son offre à l’évolution des besoins, par exemple le financement des ETI (entreprises moyennes) en lien avec la salle des marchés et les équipes de syndication de crédits et de titrisation.

Ouverture internationale

En cohérence avec le plan de développement de BPCE, la BRED conforte sa stratégie de diversification en Océanie, en Asie du Sud Est et dans la corne de l’Afrique. 

  • Accueil