Le contrat d’assurance vie, en quelques mots

Le contrat d'assurance vie

L’assurance-vie : un outil patrimonial pour la constitution, la valorisation et la transmission d'un capital

Le contrat d’assurance vie permet de se constituer un capital et/ou de chercher à dynamiser son investissement sur le long terme. L’assurance vie peut permettre également d’optimiser la transmission de son patrimoine.
Les Fonds en €uro subissent depuis de nombreuses années une baisse continue de leur rendement. S’il reste un support de choix, pour sa liquidité et sa garantie en capital, le support Fonds en €uro ne constitue plus, à lui seul, le moteur de performance de votre épargne, son rendement demeurant durablement orienté à la baisse.
Dans ce contexte, la première règle d’or est, en 2019, la diversification.

Un objectif d’épargne et de placement aux multiples supports

  • Le fonds EURO : sécurité mais rendement limité.
  • Les Unités de Compte(1) : un risque à mesurer et un potentiel de rendement plus élevé. Découvrez les options de gestion de vos UC.
  • Le fonds EuroCroissance - Prépar-Vie : un rendement attendu supérieur à celui du fonds EURO, mais sans renoncer à une part de sécurité . Utilisant la mécanique financière de l’EuroCroissance, mieux diversifiée, il vous permet de bénéficier d’une garantie en capital totale ou partielle (80 %, 90 % ou 100 %), au terme d’un horizon que vous aurez vous-même choisi, de 8 ans au minimum à 30 ans au maximum. Cet horizon (de 8 à 30 ans) autorise ainsi une gestion plus dynamique et une amélioration du rendement espéré, tout en protégeant à l’échéance les avoirs confiés.
Les modes de gestion

 Différents modes de gestion sont proposés pour simplifier et optimiser la gestion de vos placements.

A découvrir

0%* de frais sur les versements jusqu’au 31 août 2019 !
Améliorez le rendement 2019 de votre Fonds EURO grâce à un bonus !*
* Offre soumise à conditions.

Une Fiscalité encore privilégiée

 En cas de vie : les produits et gains constatés lors d’un rachat sont soumis à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux selon des modalités propres à l’assurance-vie. Selon la date du versement, différents modes d’imposition sont possibles : l’intégration des produits aux revenus (IRPP), le Prélèvement Forfaitaire Libératoire (PFL) ou le Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) obligatoire, non libératoire.

En cas de décès :

Date de souscription du contrat d'assurance vieDate de versement des primesAge de l'assuré lors du versement des primesTaxation des capitaux décès transmis
A compter du 20/11/1991 Après le 13/10/1998 Moins de 70 ans L'assiette du prélèvement est diminuée des prélèvements sociaux acquittés lors du décès de l'assuré.
Application d'un abattement de 152 500 € par le bénéficiaire pour tous les contrats puis taxation des capitaux décès transmis au prélèvement :
  • de 20% jusqu'à 852 500€
  • puis de 31,25% au-delà
Plus de 70 ans Application d'un abattement de 30 500 € tous bénéficiaires et contrats confondus.
Puis les versements effectués par l'assuré après 70 ans sont soumis aux droits de succession calculés selon le degré de parenté entre le bénéficiaire et l'assuré.

(1) Il existe des risques financiers sur les Unités de Compte (notamment OPCVM). La valeur de ces dernières est exposée à des fluctuations, à la hausse ou à la baisse, dont l’amplitude peut varier en fonction de la nature de l’Unité de Compte et en fonction de l’évolution des marchés financiers. L’assureur ne s’engage que sur le nombre et non sur la valeur de ces Unités de Compte, le risque de fluctuation est intégralement supporté par l’adhérent/souscripteur.

  • Accueil